En ce moment, je travaille sur un projet Angular, j’y passe même la majorité de mes journées. Et comme j’étais justement en train de me creuser la tête pour savoir de quoi j’allais vous parler, je me suis dit que je que je pourrais justement vous dire deux ou trois petits mots sur Angular. Parce qu’après tout, c’est quoi Angular ?

Développé par Google, Angular est un Framework open source écrit en JavaScript qui permet la création d’applications Web et plus particulièrement de ce qu’on appelle des  « Single Page Applications » : des applications web accessibles via une page web unique qui permet de fluidifier l’expérience utilisateur et d’éviter les chargements de pages à chaque nouvelle action. Le Framework est basé sur une architecture du type MVC et permet donc de séparer les données, le visuel et les actions pour une meilleure gestion des responsabilités. Un type d’architecture qui a largement fait ses preuves et qui permet une forte maintenabilité et une amélioration du travail collaboratif.

Depuis sa création en 2009, on ne peut pas dire que l’existence d’Angular a été un long fleuve tranquille. En effet, Google a créé une certaine forme de confusion chez les développeurs en 2016 puisqu’en plus de lancer Angular 2, ils en ont profité pour réécrire intégralement le Framework. Ce qui fait que la première version est devenue « obsolète » et Google a décidé de la  rebaptiser AngularJS  afin de marquer une différenciation avec l’écosystème actuel. En clair, si vous décidez un jour de vous lancer dans la grande aventure d’Angular, retenez bien qu’AngularJS et toutes les versions d’Angular depuis la 2 sont deux technologies différentes bien qu’elles reposent sur la même philosophie.

angular

Pourquoi utiliser Angular ?

Loin de moi l’idée de faire du prosélytisme, ce n’est pas mon genre et je n’ai pas assez de recul et de connaissances sur les autres produits du marché pour m’aventurer là-dedans, mais je dois dire qu’Angular est un Framework solide, complet et homogène qui a l’avantage de ne pas nécessiter l’ajout de composants extérieurs pour son fonctionnement. Il est possible de faire nativement du routing, de l’AJAX ou encore du stockage en local contrairement à vue.js ou encore React qui reste au final une librairie destinée à développer des composants.

Aussi, le framework s’appuie sur Typescript, une surcouche au JavaScript développé par Microsoft, qui est un langage typé qui permet de créer des classes, des variables et des signatures de fonction. Et s’il est parfaitement possible d’utiliser du JavaScript natif avec Angular, l’utilisation de Typescript permet de mieux gérer les erreurs, d’avoir un code plus clair et aussi d’assurer une transition plus simple pour les développeurs PHP, Java ou encore C#.

Enfin, si Angular permet de développer des applications Web, il est également possible de faire des applications bureau ou encore des Progressive Web App en utilisant le même code ! Ce qui permet donc par exemple de développer un site web et une application mobile en même temps sans avoir à gérer deux projets en parallèle. Ce qui est loin d’être anodin.

Des tutos comme s’il en pleuvait

Comme je vous le disais plus haut, et je crois même dans mon tout premier article, je bosse actuellement sur un gros projet Angular et j’ai déjà plein d’idées de tutos griffonné sur un bout de papier. Comme la mise en place d’un formulaire dynamique, l’auto complétion du code postal et de la ville ou encore la gestion d’authentification d’une API. J’ai plein d’idées en tête, mais je vais d’abord essayer de vous pondre un premier tutos avant de sortir le parapluie pour les autres. Et concernant Angular, si vous avez des questions ou des remarques, l’espace commentaires est là pour ça !

Catégories : Angular

Marc

Développeur full-stack depuis maintenant près de 7 ans, j'ai décidé d'ouvrir ce blog afin de capitaliser mes acquis, essayer de partager mes connaissances, découvrir de nouvelles technologies et surtout échanger avec d’autres développeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *